Malgré les propos réconfortant émis par le président François HOLLANDE, le 1er février dernier lors d'une visite du chantier de construction de logements dans la ZAC d'Ermont-Eaubonne (Val-d'Oise), en compagnie de Cécile DUFLOT, ministre du Logement "nous avons le devoir d'atteindre notre objectif de construction de 500 000 logements par an d'ici à la fin du quinquénat", le moral est acteurs du bâtiment est en berne.

Une promesse supplémentaire non tenue ? selon toute vraisemblance, si on en croit les statistiques officielles puisqu'en 2012 (certes ce gouvernement n'a pas été élu dès le 1er janvier) : le niveau de la construction de logements neufs a atteint à peine plus de 340 000 logements sur l'ensemble de l'année 2012 soit quand même une baisse significative de 18 % par rapport à l'année 2011 ...

Du reste, la FFB ( Fédération Française du Bâtiment) a exprimé son raz-le-bol dans la rue par une manifestation le 31 janvier dernier dans différentes villes de France, durant laquelle l'objectif était simple : alerter les pouvoirs publics sur les difficultés rencontrées par les entreprises du secteur.

Les chefs d'entreprise du bâtiment ont exprimé leur colère "nos entreprises sont asphyxiées par des mesures anti-immobilier, et toute une série de taxes et contraintes" a martelé Didier RIDORET, président de la FFB.

(extrait le Moniteur 8 février 2013)________________________________________________________________________________________________________